Jour 2

Nous voici de retour sur le spot de Saint-Pierre-la-Mer pour cette deuxième journée de la coupe du monde junior. La tramontane avait prévu de monter crescendo tout au long de la compétition et n’a donc pas menti : dès 9h ce matin l’anémomètre s’affolait affichant des pointes de vent à plus de 35 nœuds. C’est dans ces conditions que les juniors s’élancent avec les catégories garçons 14-15 ans et 16-19 ans pour la première fois. Les tableaux s’enchainent pour arriver à les départager et ainsi arriver jusqu’aux phases finales qui auront lieu demain.

Plus de 20 nationalités sont engagées cette année et nous retrouvons des heats très éclectiques. Chez les 14-15 ans Roberto Anthar Racca fait forte impression, il avait déjà marqué les esprits l’an passé. Les français Nino Liboni et Romain Giuliano ainsi que Javier Jimenez complètent le tableau des favoris. Trois d’entre-eux confirment et se qualifient pour les phases finales mais Romain Giuliano tombe sur un os « espagnol » et s’incline. C’est le Belge Lars De Groof qui vient semer le trouble au sein de ce groupuscule pour les demi-finales.

Dans la catégorie reine, la bataille est rude pour s’imposer et ainsi pouvoir disputer les finales. La délégation française fait forte impression ou plutôt la France métropolitaine et ses îles puisque Simon Lamusse et Luka Pitot venus de l’île Maurice accèdent aux finales. Arthur Guillebert déjà vainqueur de la coupe d’Europe junior en 2014 et tout droit venu de Nouméa se hisse lui aussi parmi les meilleurs kitesurfers. Le niveau général de cette catégorie ne cesse de monter et impressionne les juges ainsi que le public. Nicolas Delmas, engagé sur le tour pro mondial senior est très attendu. Il confirme qu’il fait partie de l’élite des jeunes freestylers et accède aux finales.
Chez nos voisins d’Outre-Manche, on retrouve un habitué de cette compétition avec George Dufty et son style très propre. Un outsider qui a beaucoup progressé achève le tableau : Lucas Ferreira, quasiment local de l’étape signe un dernier heat technique qui lui permet de disputer les finales. Le vent monte au fur et à mesure que les heats s’enchainent et ajoute une difficulté technique supplémnetaire. Des rafales à plus de 40 nœuds seront enregistrées pendant l’après-midi mais les juniors tiennent bon et assurent le spectacle. Le fair-play est de mise et même si ils sont rivaux pendant leur heat, ils sont très soudés entre-eux et n’hésitent pas à s’encourager.

Le chef juge Jean Giovanonni a donné la phrase du jour : « en compétition de kitesurf, il faut faire avec le vent ! » Tout est dit, c’est sur cette note technique que nous quittons les épreuves de freestyle.

Vers 16h, tous les tableaux sont bouclés et on connait donc tous les riders attendus dès demain matin pour disputer les phases finales dans toutes les catégories filles et garçons.

Rendez-vous demain pour la suite des hostilités toujours coté mer puisque dame Tramontane a prévu de nous honorer de sa présence. Le week end ne sera pas uniquement placé sous le signe du kitesurf puisque des animations gratuites sont prévues également autour de l’école de kitesurf SNK : big air free fall ou coussin d’air géant, parcours d’équilibre gonflable et un surf mécanique. Venez tester votre équilibre et faites le plein d’adrénaline.

Crédit photo Sharkeye/Reload Prod

Translate »