Ne soyons pas superstitieux mais il faut bien l’avouer ce vendredi 13 restera dans les annales. Les conditions météo ont poussé nos jeunes riders à devenir des héros et se surpasser pour affronter un vent marin assez faible, doublé d’un froid humide sans compter la pluie qui est venue s’en mêler. Mais la nouvelle génération n’a pas froid aux yeux et les filles ont pris d’assaut le spot pour en découdre. CHez les U16, l’enjeu est de taille puisque Mikaili Sol a soif de vaincre avec comme objectif le doublé ici à Saint-Pierre. Pour lui barrer la route, Osaïa Reding la talen…tueuse Française est très motivée. Nous les retrouvons donc en finale avec comme trouble-fête Mathilda Roux.
Dans la catégorie des « grandes » (U19) je voudrais la « guerre » des A qui est lancée par nos 3 voisines Espagnoles Nina, Alexandra et Claudia pour une finale 100% ibérique.
Chez les plus jeunes, U14 un tout petit bout de rider démêle ses lignes emmitouflé dans sa doudoune, casquette américaine et cheveux décolorés par le soleil brésilien. Merci de faire honneur à Pierfrancesco dit Pepe, qui du haut de son petit mètre décolle sa 3m dans à peine quelques nœuds. Vaillant, ses railey déhookés ne seront malheureusement pas assez puissants pour venir contrecarrer les plans de l’autre petit blondinet Jeremy Burlando, l’Italien ainsi que du Lettonien Deivids Reinhards et du Polonais Casper Lepicki. Une finale 100% Européenne puisque le petit frère de Mikaili est lui aussi éliminé mais Kaiki a montré beaucoup de détermination pour sa première compétition.
Passons aux ados avec les U16 qui ont grandi et mûri. Très pro, accompagnés de leurs coachs respectifs, c’est une catégorie dont les Français sont les plus représentés avec 9 riders sur 13. Pas étonnant que la finale soit presque franco-française mais Karim Mahmoud vient s’en mêler et tenter de barrer la route à Hugo Metton, Oscar Perrineau et Baptiste Dauvier (Nouvelle-Calédonie).
Après une très courte percée du soleil, c’est une pluie fine qui décide de prendre part à la fête. Mais il en faut plus pour décourager ces jeunes kiters et les U19 qui est la catégorie la plus représentée avec 27 riders. Les tableaux s’enchainent à un rythme soutenu ne laissant aucune pause à l’organisation et les juges restent concentrés à l’abri dans leur tour. Les habitués du circuit emmenés par Nino Liboni, Maxime Chabloz le Suisse qui défend son titre, Romain Giuliano, Edgard Ulrich forment avec Antoine Mermet, Denis Usov (Russie), Cohan Van Dijk, Jan Gregorzewski (Pologne) les 8 prétendants au tableau final.
Nous finiront par les U21 qui forment directement une finale puisqu’ils sont que 3 dont Luka Pitot (Ile Maurice) qui est déjà sur le circuit pro mondial, Juan Rodriguez le Colombien et Aaron Rosslee le sud’africain. Lazare Gournay est contraint d’abandonner car il s’est blessé à l’entrainement.
La pluie s’intensifie, le vent devient capricieux contraignant l’organisation à stopper la compétition à ce stade. C’est une belle et surtout longue journée de heats qui s’est enchaînée et tout le monde mérite une bonne nuit de sommeil… Demain est un autre jour et qui sait peut-être que le marin cédera sa place à la Tram’ pour finir les tableaux et lancer l’épreuve de Kite Boardercross.
Translate »