Bienvenue à Saint-Pierre-la-Mer où la tramontane nous accueille à bras ouverts pour la 4e coupe du monde junior. La tram’ n’a pas fait semblant avec un solide 30 nœuds dès 9h du matin mais nous a fait tout de même une petite surprise en ramenant quelques nuages bien menaçants et une pluie fine. C’est donc dans une ambiance plutôt engagée que les hostilités commencent mais il en faut plus décourager les juniors. Ils ont déjà l’attitude des pros et sont en place sur la plage écoutant le skippers meeting de Pierre Mignard (directeur de course) mais surtout les derniers conseils de leurs coachs respectifs.

Au programme, 5 catégories avec 17 nationalités, 60 riders et rideuses pour tenter de remporter le titre.

Dame Tramontane ayant signé au bas de la page pour toute la durée de la compétition, l’organisation a décidé de jouer la carte de la double élimination pour les U19 et les U16. Les U14 et les U21 passent en format dingle donc 1 seule chance au grattage et pas de chance au tirage. Idem pour les filles qui courent rassemblées sous une seule catégorie, 9 filles agées de 15 à 18 ans.

Les choses sérieuses peuvent commencer avec le tableau des U19 qui s’enchaine au gré des bonnes rafales de vent et déjà quelques noms sortent du lot avec Valentin Rodriguez le Colombien, Maxime Chabloz le Suisse volant ou encore Kimo Mahmoud l’Egyptien. On assiste à un beau duel entre les Français Edgar Ulrich de l’Almanarre et Théo Fermon aka Fermonito. Ce sera finalement Fermonito qui l’emporte devant son pote après un deuxième heat recouru pour cause de protest (légitime) à l’initiative de Edgar. On s’avance vers les finales et on misait sur Maxime mais contre toute attente c’est Valentin qui gagne cette simple élimination. Maxime devra donc prouver son talent si il veut prendre le titre.

Passons au U21, ça ira vite puisqu’il n’y a que 4 riders inscrits et c’est Romain Giuliano qui met la pression à ses adversaires en finissant premier devant l’Américain Vetea Boersma et on retrouve Robin Krikken sur la dernière marche du podium.

Passons aux U16 emmenés par le leader habitué des conditions locales, j’ai nommé Jeremy Burlando l’Italien exilé à Tenerife.

Mais ne consommons pas toute la Tram’ le premier jour et l’organisation décide de garder les finales des U16 et la double élimination pour demain.

Rendez-vous vendredi dès 9h pour de nouvelles aventures avec nos riders en herbe.

Crédit photo SNKite / Reload Prod

Translate »